La réalité virtuelle pour les entreprises, la formation et la culture

Capture d'écran du teaser de l'expérience en réalité virtuelle "The Enemy". Capture d’écran du teaser de l’expérience en réalité virtuelle « The Enemy ».

Petit à petit, la réalité virtuelle (VR) fait son nid. Si le grand public connait principalement cette technologie pour son apport au monde du jeu vidéo, elle ne s’arrête pas uniquement à cet usage ludique. La réalité virtuelle offre en effet de nouvelles possibilités aux entreprises ou encore au secteur culturel.

La réalité virtuelle pour se former

La pratique sans le risque. Tel est le titre d’un article de Thot Cursus, plateforme dédiée à la promotion de la formation et de l’utilisation des outils numériques pour l’éducation et la culture, qui revient sur l’apport de la réalité virtuelle dans le processus de formations. Il existe en effet des métiers, des manipulations pour lesquels l’entraînement en conditions réelles est difficile : pose de conduites de gaz, chirurgien, etc. Pourtant, il est nécessaire de pratiquer, tant la précision est importante et une mauvaise manipulation pouvant être dangereuse. Mais heureusement, la VR permet de se rapprocher de la réalité pour pouvoir s’entraîner et se perfectionner, le tout sans le moindre risque. L’armée utilise également cette technologie pour permettre à ses soldats de prendre part à des simulations plus vraies que nature.

Autre avantage pour les entreprises : faciliter le processus de recrutement. Comme le souligne Olivier Ranocha, développeur de solutions de réalité virtuelle dont les propos sont rapportés par le Soir, on peut imaginer qu’une entreprise mette un candidat en situation réelle grâce à la VR.

La réalité virtuelle peut également être utilisée dans un cadre pédagogique. Selon Harvard Business Review France, la NEOMA Business School a intégré un nouveau module à l’une de ses formations. Les étudiants étaient amenés à visiter un lieu dans lequel ils devaient recevoir un client et à l’aménager de manière optimale. Ils étudiaient ainsi l’impact de l’architecture et de la disposition des lieux sur l’esprit du client. Une mise en situation concrète sur laquelle les étudiants pouvaient directement échanger avec leurs camarades ou leur professeur.

Enfin, loin du monde professionnel, la réalité virtuelle peut servir à d’autres types d’apprentissage : la conduite, par exemple. Illustration grâce à l’émission « Tout s’explique » qui a diffusé une séquence mettant en avant un simulateur de conduite qui permet de sensibiliser aux dangers de la route (passager qui distrait le conducteur, piéton qui traverse n’importe où, etc.).

La VR au service de l’expérience client

L’approche client profite aussi de cette technologie. Dans le cadre de l’immobilier, il est possible de faire des visites virtuelles d’appartement, voire de visualiser le rendu d’une future construction. Même son de cloche du côté des revendeurs : IKEA, pour ne citer que cette marque, permet de visualiser le rendu d’un meuble dans une habitation.

Côté médical, la réalité virtuelle pourrait permettre de réduire le stress des patients lors de certaines interventions. C’est ce qui ressort d’une première étude britannique qui a étudié l’impact de la VR lors d’une visite chez le dentiste. Trois groupes ont été étudiés : le premier avait droit à une visite normale, le deuxième vivait une expérience en réalité virtuelle dans un milieu urbain tandis que le troisième voyageait en bord de mer. Selon les résultats, les patients du troisième groupe étaient moins stressés que ceux des deux premiers groupes.

Le secteur culturel n’hésite pas non plus à exploiter la réalité virtuelle. L’exposition « La bibliothèque, la nuit » (bibliothèque nationale de France, jusqu’au 13 août), par exemple, permet aux visiteurs de contempler une dizaine de bibliothèques, dont celle d’Alexandrie, souligne la RTBF. Une prouesse possible uniquement grâce à la VR. D’autres vont encore plus loin : toujours selon la RTBF, l’installation « The ennemy » permet au visiteur de rencontrer virtuellement des combattants du conflit israélo-palestinien, de la République Démocratique du Congo ou du Salvador et d’entendre leurs récits, et surtout de confronter les discours « ennemis ». Une expérience plus immersive, prenant place sur un terrain assez vaste et qui permet à plusieurs utilisateurs de vivre une même expérience.


Reportage de TV5Monde sur l’expérience VR « The Ennemy »

Une formation de développement en réalité virtuelle par Technobel

Que ce soit pour les besoins du recrutement, de la formation ou pour l’expérience client, les entreprises seront, on l’aura compris, de plus en plus demandeuses d’outils exploitant la VR. Un constat qui a motivé Technobel à organiser, dès le mois de septembre, une formation dédiée au développement en réalité virtuelle.

Lien vers les informations sur la formation de développement de jeux VR.

Laisser une réponse